Métiers du patrimoine

Christophe Delaunay, consultant en patrimoine pour Passerelle

Son parcours

Après des études d’ingénieur en agriculture, Christophe Delaunay s’est orienté dans un premier temps vers le développement local en animant un comité d’expansion et un syndicat de communes dans le Saumurois. Après une expérience en journalisme dans le cadre de radios locales vendéennes, il anime le service de développement économique de la ville de Saumur puis y crée un pôle d’économie du patrimoine. Il devient ensuite directeur de la Mission « Pays de la Loire-Métiers d’Art », lancée et financée par le Conseil régional des Pays de la Loire, avant de reprendre son activité de consultant en patrimoine en 2018, pour Passerelle.

Le métier de consultant en patrimoine

 

En tant que consultant, le métier de Christophe Delaunay consiste à apporter des avis et conseils à des porteurs de projet dans le cadre de la valorisation du patrimoine culturel et des savoir-faire d’excellence. Cela peut consister en des expertises lorsqu’il s’agit par exemple de donner un avis sur les candidatures au label Entreprise du patrimoine vivant (EPV). Dans d’autres cas, il s’agit d’aider des entreprises dans le cadre de projets de développement ou encore des territoires qui souhaitent valoriser leur patrimoine dans une démarche de développement local.

Selon Christophe Delaunay, exercer cette profession nécessite une certaine expérience permettant de disposer d’un bon carnet d’adresses pour mettre les personnes en réseau. Il faut être à l’écoute de son client et de tous les acteurs concernés par les projets pour bien analyser toutes les données du problème posé et construire ensuite une analyse qui débouche sur des solutions opérationnelles. La profession de consultant offre une indépendance dans la conduite de son travail ainsi que beaucoup de contacts et une grande diversité des sujets abordés. Cependant, la profession s’accompagne généralement de l’instabilité du chiffre d’affaire et la non-récurrence des contrats nécessite d’être toujours en prospection de nouveaux clients.

Des publics et collaborateurs diversifiés

Travaillant dans une structure unipersonnelle, Christophe Delaunay est amené à être consulté par des entreprises du secteur des métiers d’art ou ayant un savoir-faire d’excellence, des organisations professionnelles, des institutions publiques, ou encore des collectivités locales. Dans le cadre d’équipes pluridisciplinaires, il est également amené à collaborer avec des professionnels externes tels que des consultants spécialisés dans l’économie du tourisme, des muséographes-scénographes, des bureaux d’étude en prospective territoriale et développement local, ou encore des cartographes.

L’importance de la mise en réseau

La question du réseau est centrale pour ce professionnel qui décrit le secteur du patrimoine comme un « écosystème » dans lequel tout se tient, depuis les métiers de la recherche, de la connaissance du patrimoine, jusqu’à sa valorisation sous toutes ses formes (touristique, culturelle, sociale, …). Cela nécessite, selon lui, de bien connaître tous les acteurs du secteur, qu’ils soient publics ou privés. Le Pôle Patrimoine représente pour Christophe Delaunay un bon outil pour mettre en réseau tous ces acteurs. Pour l’avenir, ce dernier encourage les professions patrimoniales à envisager des démarches de plus en plus « décloisonnées » dans lesquelles les compétences sauront se croiser pour dégager des solutions originales, en lien avec les acteurs locaux.

Membres Pôle Patrimoine associés
Fiches Patrimoine associées